Activités
 

Activités (suite)


Novembre 2012:

Les Vendredis Littéraires sont de retour !!!

Et avec encore plus d’activités. Les Vendredis Littéraires c’est : soirée Gede, soirée Rara, lecture de poésies et de textes, des invités d’honneur comme Kettly Mars, Claude Pierre, Georges Castera, le groupe Fere Vodou Lakay, Gary Augustin, pour ne citer que ceux la. Venez vous détendre et vous amuser aux Vendredis Littéraires, tous les vendredis à partir de 6h30 PM au Centre Culturel Anne-Marie Morisset.


Août 2012:

Réouverture des Vendredis Littéraires le vendredi 10 août 2012

L’Université Caraïbe et la fondation Anne-Marie Morisset ont le plaisir de vous annoncer la reprise des Vendredis Littéraires de l’Université Caraïbe au Centre Culturel Anne-Marie Morisset, Delmas 41, Faustin 1er, rue Gabart # 8 (veuillez suivre les flèches bleues), à 6 heures p.m. Les Vendredis Littéraires recommencent donc à fonctionner tous les vendredis à partir du 10 août.

Lancement des ateliers d’écriture


Georges Castera 'LEGS'

Colloque International du 2 au 4 Mai 2013

La poésie Haïtienne dans le contexte latino-américain et caribéen.


Octobre 2011:

Conférences

Autres Activités


Août 2011:

Inauguration

Le mardi 9 août 2011, le Centre culturel Anne-Marie Morisset a été inauguré officiellement à Delmas. Des représentants de diverses institutions culturelles, des personnalités du monde culturel et artistique, des résidents du quartier, des partenaires locaux et des membres de la presse furent invités à assister à cette inauguration.

Lire la suite...


Au service de la communauté

Le quartier de Delmas 41 sera doté d'ici août de son centre culturel : celui qui porte le nom d'un de ses plus anciens riverains, Anne-Marie Morisset, décédée il y a 12 ans. Ce centre se veut un véritable service communautaire dans le domaine de la culture et de l'éducation.

Haïti: Plusieurs personnalités ont participé, le lundi 2 mai, en la résidence de l'écrivain Lyonel Trouillot, à Delmas 41, à la présentation du projet de création du centre culturel Anne-Marie Morisset. Parmi ces personnalités, figuraient Emmelie Prophète, directrice générale de la DNL; Alain Sauval, chef du service de Coopération et d'Action culturelle de l'ambassade de France en Haïti; Corinne Micaelli, directrice de l'Institut français d'Haïti; l'historien Pierre Buteau, le professeur Michel Acacia.
Ce futur espace culturel se donne pour mission de former, d'éduquer, de divertir et d'accompagner les riverains de Delmas 41, en particulier les jeunes, selon les écrivains Evelyne et Lyonel Trouillot, deux des enfants héritiers de feu Anne-Marie Morisset.

Les responsables du centre projettent de mettre à la disposition des résidents de la zone un ensemble d'activités et de services : espace de lecture, de création, de divertissement, d'apprentissage de jeux sportifs, d'arts martiaux et d'accompagnement pédagogique.

Servir et divertir la communauté

Un service d'écrivain public sera installé dans le centre culturel. Il consiste en la rédaction de courriers, de discours, de CV, de cartes d'invitation à un mariage, à une première communion... Un réseau d'enseignants sera mis en place. Il aura pour mission d'accompagner les écoliers de la zone dans leurs travaux académiques. « Ces services, a indiqué Pierre Buteau, s'inscrivent dans une démarche pratique et d'intégration sociale. »

Le centre culturel Anne-Marie Morisset organisera des ateliers d'écriture et de créations littéraires et plastiques, à l'intention des jeunes. « Des séances de formation au tambour, d'apprentissage des jeux martiaux (capoeira, taekwondo) seront animées dès l'ouverture du centre », a annoncé Christophe Denis, directeur exécutif du centre.

Le centre culturel Anne-Marie Morisset a un fonds documentaire de 3000 ouvrages. Ils ont été tous offerts par les héritiers de celle-ci. Ils sont également membres de la Fondation Anne-Marie Morisset. « La Bibliothèque Sans Frontières, l'Institut Tout-Monde et une particulière française, Hélène Laurenceau, nous feront don de 2000 ouvrages », s'est réjoui Christophe Denis. L'Institut Tout-Monde, a-t-il précisé, gratifiera au centre une collection de films-fiction et de documentaires. « Pour l'instant, le centre ne dispose d'aucun fonds de CD pour la constitution de sa salle multimédia », a souligné le directeur exécutif. Celle-ci sera toutefois équipée de 14 ordinateurs qui ont été achetés grâce au financement de la Fondation de France. Par ailleurs, le centre sera doté d'un auditorium.

Projet de partenariat avec d'autres institutions

Les responsables du centre culturel Anne-Marie Morisset, a confié son directeur exécutif, cherchent à établir des partenariats culturels avec des institutions du pays et de l'étranger. Ils comptent trouver un accompagnement auprès du ministère de l'Education nationale pour la mise en oeuvre de son projet d'assistance pédagogique.

Le chef du service de Coopération et d'Action culturelle de l'ambassade de France en Haïti, Alain Sauval, n'écarte pas la possibilité pour la France d'aider le centre dans ses projets. « A travers l'Institut français d'Haïti, nous pouvons inviter de la France soit un conférencier, soit un musicien, soit un plasticien à venir au centre. Nous pouvons en outre aider le centre à garder son autonomie et à avoir ainsi une vie durable », a expliqué Alain Sauval. Pour lui, la création du centre culturel Anne-Marie Morisset « est un moyen de nouer les liens sociaux dans le pays ». La directrice de l'Institut français d'Haïti, Corinne Micaelli, envisage de son côté d'avoir un partenariat avec le centre, au niveau de la réalisation des activités de conférences-débats, de spectacles, d'expositions d'oeuvres d'art.
Le responsable du Programme bibliothèque de la Fokal, Eric Toussaint, a annoncé que cette institution « pourrait aider le centre dans la gestion technique de sa bibliothèque ». La Fokal dispose d'un réseau de plus de 50 bibliothèques de proximité à travers le pays.

La création du centre est bien accueillie par les riverains, selon Christophe Denis et Lyonel Trouillot. « On a eu, le 20 avril dernier, une réunion avec eux autour du projet. Ils ont été très enthousiastes. Chacun demandait à y contribuer », a rapporté Christophe Denis.

L'inauguration du centre culturel Anne-Marie Morisset aura lieu en août prochain. En prélude à son ouverture, une série de conférences-débats sera organisée sur divers thèmes : « Etat et nation » ; « L'intellectuel haïtien entre le notable et le citoyen » ; « La culture dans la construction citoyenne » ; « La société haïtienne et son modèle économique » ; « Reconstruction nationale et politique étrangère » ; « Laïcité et démocratie en Haïti ». Interviendront à ces conférences : Pierre Buteau, Lyonel Trouillot, Jean Casimir, Jean Hénold Buteau, Evelyne Trouillot, Claude Pierre, Rodney Saint-Eloi, Emmelie Prophète, Laënnec Hurbon. Ces intervenants ont collaboré à l'ouvrage collectif « Refonder Haïti » dont la rédaction a été coordonnée par Rodney Saint-Eloi, Lyonel Trouillot et Pierre Buteau. Une table ronde sur Jacques Stephen Alexis sera organisée, les 12 et 13 mai, sur le thème : « Identité culturelle, production littéraire et engagement politique ». Le 22 avril dernier a ramené le 40e anniversaire de naissance et d'assassinat du célèbre écrivain Jacques Stephen Alexis.

Les héritiers d'Anne-Marie Morisset (Michel Rolph, Lyonel, Evelyne et Jocelyne Trouillot) ont contribué financièrement à la création du centre. En 2010, les recettes des représentations théâtrales de « Thérèse en mille morceaux » (roman de Lyonel Trouillot) ont été versées à la Fondation Anne-Marie Morisset. Celles des ventes de l'ouvrage collectif « Haïti parmi les vivants » ont été également mises à son profit.

Chenald Augustin
caugustin@lenouvelliste.com

article publié dans Le Nouvelliste, Mai 2011

English version


Le Centre Anne-Marie Morisset n’entend pas travailler en vase clos. Il faut d'une part tenir compte des besoins et aspirations des résidents de la zone et d'autre part les aider à arriver à développer un sens artistique qui les amènera à apprécier le travail culturel de qualité. D'un autre coté, même lorsque le Centre culturel AMM entend apporter quelque chose de nouveau en termes d'approches et de public cible, il ne saurait ignorer les acteurs culturels évoluant sur le terrain. C'est en association, en complémentarité avec ces opérateurs culturels que le Centre AMM arrivera à satisfaire aux besoins et attentes.
En ce sens avant le lancement du Centre, des rencontres ont été organisées

 

Samedi 9 Juillet 2011: Leçons de capoeira

Le samedi 9 juillet 2010, les leçons de capoeira ont débuté au centre culturel AMM.

La monitrice Julie Gomez de Sports sans Frontières a fait une première séance de sensibilisation avec les enfants d 7 à 9 puis de 10 à 15 ans.

Tous se sont montrés très motivés à se lancer dans ce nouvel apprentissage. Ces séances qui s’étendront sur une période de cinq semaines permettront à ces jeunes de se familiariser avec les mouvements de base fondamentaux de la capoeira tout en se sensibilisant aux aspects culturels brésiliens qui viennent avec ce sport.

La capoeira, moyen de défense et de divertissement, pratique artistique et art martial, combine des éléments essentiels à l’épanouissement et au développement des jeunes. Compte tenu de l’enthousiasme avec lequel ceux du quartier ont accueilli ces premières séances, il faut croire qu’ils sont déjà convaincus.


Lundi 2 mai 2011: Rencontre avec des animateurs culturels

La direction du centre et des membres du Conseil de Direction de la Fondation ont rencontré les animateurs culturels. Cette rencontre a eu lieu à la résidence de Lyonel Trouillot, étant donné que les travaux de construction du centre culturel ne permettaient pas d'utiliser le kiosque à cette fin.
Le Directeur du centre, Christophe Denis, l'administrateur adjoint, Ricky Vilfranche, ont travaillé activement pour la réussite de cette rencontre en dépit des contraintes enregistrées tant au niveau de la construction que des embêtements occasionnés par les grandes averses de la saison.
La pluie torrentielle a entravé quelque peu le déroulement de la rencontre et diminué le nombre de participants. Certaines personnes sont parties plus tôt que prévu. Cependant, les représentants d'institutions importantes dans le monde culturel étaient là et les échanges autour des objectifs, orientations, programmation générale du centre culturel AMM ont été fructueux.
Au cours de la rencontre, une partie des invités a pu néanmoins visiter le site.
Tous les invités présents ont reçu le plan d'ensemble du centre culturel et la programmation du mois de mai. Christophe Denis, en tant que directeur du centre, Ricky Vilfranche, adjoint à l’administration, les membres du Conseil de direction de la Fondation présents, notamment Lyonel Trouillot, Olivier Dournon, Pierre Buteau et Évelyne Trouillot ont présenté le centre et répondu aux questions.
En général, les réactions ont été positives. Les invités ont été favorablement impressionnés par les orientations du centre, notamment le fait de vouloir favoriser les rencontres et interactions entre jeunes de différents milieux sociaux et culturels. Tous ont apprécié l'ouverture d'un centre culturel à Delmas, dans une zone où le besoin est crucial.
Des possibilités de partenariat ont été aussi évoquées spécialement entre l'Institut français d’Haïti et le centre culturel AMM, et aussi avec la FOKAL.


6 avril 2011 : Réunion avec les résidents du quartier

Le mecredi 6 avril, les membres du conseil de direction de la Fondation Anne-Marie Morisset et la direction du centre culturel ont rencontré les résidents du quartier. Les objectifs de cette rencontre étaient de:
• les informer de l'ouverture du centre
• leur présenter le projet, les objectifs et orientations du centre
• recueillir leurs réactions et suggestions par rapport au projet
• leur présenter les membres de la direction du centre et les membres du Conseil de direction de la Fondation AMM
En général, les résidents se sont montrés entoushiastes à l'idée de l'ouverture de ce centre. Ils ont formulé certaines attentes en termes d'encadrement culturel, artistique et musical. Ce fut l'occasion pour les notables du quartier, des résidents de longue date, docteurs, avocats, anciens militaires, de cotoyer des résidents nettement plus modestes, ceci dans une ambiance conviviale. Ils ont échangé idées et espoirs que le centre apportera au quartier une vie culturelle animée et saine.


Conférence Autour De Jacques Stephen Alexis


Avril 2011:

Réunion avec les résidents du quartier


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joignez-vous à notre liste courriel


Votre Nom
Adresse Email
Powered byEMF Easy Form Builder
Report Abuse